Objectifs du projet Action humanitaire Formation et développement agricole en Bolivie SOS Enfant en Bolivie

Formation agricole sur les hauts plateaux andins

CEFODA
Centres de Formation et de Développement Agricole

Des Centres de Formation et de Développement Agricole
pour assurer la sécurité alimentaire de la population par l'expérimentation et la mise en pratique de techniques culturales propres à augmenter et diversifier la production.

La vallée de Sapahaqui

Le contexte agricole
Les Centres de Formation
Les objectifs
Mise en oeuvre



La vallée de Sapahaqui sur l'Altiplano bolivien

Contexte général du projet Formation et développement agricole en Bolivie Formation et développement agricole en Bolivie

Située sur les hauts plateaux andins de Bolivie, dans la province de Loyaza, département de La Paz, la commune de Sapahaqui regroupe de nombreux villages.

Selon les données de l'Institut National de la Statistique (INE Bolivia), la région de Sapahaqui affichait en 2001 un taux de pauvreté de 99,7%, chiffre qui fait de la population de ces plateaux l'une de plus gravement démunie de la planète.

Au dernier recensement de 1992, le district de Sapahaqui regroupait 11790 habitants, dont 5982 hommes et 5808 femmes. 12,4% des habitants se concentrent dans les zones les plus urbaines, les 87,6% restants se repartissant en petites communautés rurales.

Partenaire local de SOS Enfants, l'association Warita intervient dans cette région de Sapahaqui, à 100 km au sud de La Paz, dans les villages de Chocata, Hunacane, Mili-Mili, Ch'alla, Isquillani et Tacora.

Son objectif est la scolarisation régulière et dans de bonnes conditions de tous les enfants de ces villages à 4000 mètres d'altitude.

Sa volonté est de contribuer à améliorer les conditions de vie des familles paysannes, avec une participation effective de la population, en appliquant aux domaines de l'artisanat et de l’agriculture des techniques adaptées pour renforcer les systèmes de production.



Vallée de Sapahaqui, le contexte agricole

Contexte général agricole Formation et développement agricole en Bolivie

De type traditionnelle, l'agriculture se résume à une activité de subsistance, caractérisée par une très mauvaise exploitation des ressources naturelles.
Le manque d'eau est le principal obstacle rencontré par les paysans : 90,7% des terres sont cultivées à sec, l’irrigation ne concernant que 9,3% de la superficie exploitable.
A cela s’ajoutent d’importants problèmes d’érosion, en particulier sur les versants des montagnes, qui affectent gravement les sols avec des répercussions négatives sur toute la production.

Les principales cultures des communautés sont, par ordre d’importance : pommes de terre, oignons, carottes, fèves, haricots, luzerne, céleri et maïs. Fruits et fleurs ne sont cultivés que sur les altitudes les plus basses. Formation et développement agricole en Bolivie

Les paysans ont conservé les méthodes de culture traditionnelles locales : leurs outils sont rudimentaires et peu efficaces, la traction restant exclusivement animale, depuis la préparation du sol jusqu'à la récolte.
L’absence de rotation et de diversification des cultures entraîne un appauvrissement des sols et favorise l’apparition de maladies (comme par exemple le “gorgojo” des Andes qui touche la pomme de terre de manière sévère).

Le constat est dramatique : avec sa maigre production, ses très faibles rendements et un manque incontestable de rentabilité des terres cultivables, le système agricole de la région de Sapahaqui est dans l'incapacité aujourd'hui d'assurer l'autosuffisance et la sécurité alimentaire de la population.



Le projet : un CEFODA pour chaque village

Centres de Formation et de Développement Agricole

Formation et développement agricole en Bolivie Formation et développement agricole en Bolivie

Emanant de la population elle-même, le projet de centres de formation agricole dans les villages de la région de Sapahaqui poursuit trois buts essentiels et complémentaires :
  • Assurer aux paysans une formation à de nouvelles techniques culturales destinées à augmenter la productivité et assurer la sécurité alimentaire de la population,
  • Permettre aux jeunes de suivre une formation professionnelle dans leur canton,
  • Eviter ainsi le dépeuplement de la région par l'exode massif des jeunes populations.
La mise en place de ces centres adaptés aux besoins de la zone rurale de Sapahaqui est axée sur la formation de ressources humaines capables d'agir avec compétence dans les domaines tant social que productif et économique.
Au niveau de chaque village, 15 personnes bénéficient d'une solide formation aux méthodes de culture adaptées à l'environnement particulier de la région.
Devenant ensuite formateurs au sein de leur CEFODA respectif, ils transmettent à leur tour leurs connaissances aux paysans qu'ils épaulent dans l'apprentissage et la mise en pratique de ces techniques.



Objectifs spécifiques

Formation et développement agricole en Bolivie

Formation et développement agricole en Bolivie
  1. Construire et équiper de manière appropriée des infrastructures pour la mise en fonctionnement de ces centres de formation agricole.


  2. Former des techniciens agricoles capables de contribuer au bon déroulement de toute initiative agro-écologique de la région, collective ou individuelle.


  3. Epauler de manière permanente et mobile les communautés de la région dans les domaines suivants :

    • connaissance des sols,
    • élevage,
    • création de coopératives pour la commercialisation des produits.


  4. Favoriser l'établissement de micro-entreprises, d'associations et de coopératives agricoles.



Mise en oeuvre du projet

Formation et développement agricole en Bolivie

Ouverture des CEFODA


Formation et développement agricole en Bolivie
En 2004, deux premiers Centres de Formation et de Développement Agricole ont été construits, l'un à Chocata, l'autre à Ch’alla.

En 2006, deux nouveaux CEFODA ont vu le jour à Tacora et à Isquillani.

Equipés de tout le matériel nécessaire à la formation des paysans sur place, ils disposent notamment d'une importante base documentaire que chacun peut consulter à loisir pour compléter ses connaissances et parfaire sa formation aux techniques nouvelles.
Une équipe de 15 formateurs dispense à la population un enseignement de base sous forme de séances d'apprentissage dans chacune des techniques suivantes :
  • Elaboration d'engrais
  • Utilisation des semences de légumes
  • Apprentissage d’un champ de culture, depuis les semailles jusqu’à la récolte, avec suivi de l’arrosage et surveillance des maladies éventuelles
  • Semis de champs forestiers
  • Maniement des pépinières
  • Plantation et soins des arbres
Deux agronomes professionnels ont accompagné durant toute l'année le démarrage de chacun des centres, complétant la formation des 15 formateurs et sensibilisant la population à la nécessité de s'adapter aux nouvelles pratiques d'amélioration des cultures.






SOS Enfants en Bolivie
Au vu des bons résultats des projets mis en oeuvre et de leurs retombées très bénéfiques en matière de nutrition, pour la population en général et les enfants en particulier, SOS Enfants poursuit son partenariat avec l'association Warita.


Action 2011

• Construction de huit serres alimentaires et dix poulaillers
pour les familles le plus démunies de la communauté Saparoma d'Ayo-Ayo

Si vous le désirez, vous pouvez vous associer à cette action et devenir ainsi ACTEUR du développement des hauts plateaux de Sapahaqui, région particulièrement démunie de Bolivie.





Actions SOS Enfants - le parrainage d'enfants, comment ? SOS ENFANTS

8, rue du Château des Rentiers
75013 - Paris
Tél : 01 45 83 75 56
Fax : 01 45 85 53 60


Association loi 1901 reconnue d'utilité publique

SOS Enfants Aider sans Assister SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants Offrir un avenir aux enfants du monde SOS Enfants pour un développement durable en faveur de l'enfance dans le monde SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants

SOS Enfants est membre de l'association fédérative La Voix de l'Enfant

Coordonnées bancaires : La Banque Postale - La Source
Compte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397 - BIC : PSSTFRPPSCE

Copyright SOS Enfants

Association humanitaire au service de l'enfance dans le monde Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajputer un favori sur Google