Extraction artisanale d'huile de palme

Un pressoir manuel pour le village de Moya
province du Littoral au Cameroun

Un centre pour l'accueil et l'éveil des petits Développement rural au Cameroun : Projet Moya
Méthode traditionnelle de production d'huile de palme
Production artisanale d'huile de palme en Afrique

Ingrédient essentiel de la cuisine africaine, l'huile de palme est utilisée autant comme condiment, pour le goût acidulé qu'il procure aux sauces, qu'au titre de matière grasse.

Le travail d'extraction débute par l'égrappage des fruits dans les deux ou trois jours suivant la récolte, après une période de fermentation destinée à faciliter leur détachement.

Les femmes vannent les fruits pour éliminer les déchets, elles les font cuire dans un fût rempli d'eau et les écrasent après cuisson.

Le broyage s'effectue par le foulage au pied des fruits écrasés. Dans de grandes bassines, de l'eau est ensuite ajoutée à la masse obtenue après le piétinement.
Le malaxage à la main de ce mélange permet la séparation des noix et des fibres.

Les noix de palmiste se déposent au fond alors que la pulpe surnage. Les noix sont recueillies et les fibres de tourteaux lavés et pressés la main. Une crème huileuse se forme à la surface du liquide. Selon les régions, on peut ne garder qu'elle ou conserver le tout.




Production artisanale d'huile de palme au Cameroun Un pressoir à huile pour alléger le travail
Palmeraies et huile de palme à Moya



Production artisanale d'huile de palme en Afrique Comme toute la population du Cameroun, les habitants de Moya sont très amateurs d'huile de palme qui est, avec les haricots, un composant du mets principal de la région, le Koki.
Les femmes de Moya produisent elles-mêmes cette huile rouge grâce à l'abondante production des palmeraies bordant le village.

Jusqu'en 2005, le broyage des noix de palme et l'extraction de l'huile se faisait selon la méthode artisanale traditionnelle manuelle.

Quelques jours après la récolte, les femmes se réunissaient au bord des rivières pour fouler au pied les fruits préalablement égrappés, cuits et écrasés.

Cette technique est non seulement éprouvante sur le plan physique, mais aussi très polluante pour les cours d’eau situés en aval de ces pressoirs improvisés.

Ecologiquement nécessaire, l'acquisition d'un pressoir à huile par SOS Enfants est venu alléger de manière considérable la tâche des artisanes en leur épargnant le piétinement des fruits, le malaxage et le pressage manuel des fibres.




Production artisanale d'huile de palme au Cameroun Résultats et perspectives d'avenir
Une presse à huile pour alléger le travail


Production artisanale d'huile de palme au Cameroun
Le pressoir choisi est un modèle manuel, en raison de l'absence d'électricité au village et des difficultés d'approvionnement en carburant. Il présente un bon rendement de 48 litres d'huile de palme pour 100 kg de fruits pressés.

Remis officiellement au chef du village, le pressoir est géré de manière communautaire par l'AFEFIMO, Association des Femmes et des Filles de Moya, qui en assure l'entretien, perçoit une faible redevance de la part des utilisateurs et réinvestit les bénéfices pour le développement économique du village.




Production artisanale d'huile de palme au Cameroun Votre participation
Résultats et perspectives d'avenir



Aujourd'hui, trois destinations principales s'ouvrent à la production artisanale d'huile dans le village. Si une partie des femmes n'extrait son huile que pour sa consommation domestique personnelle, elles sont de plus en plus nombreuses à presser des quantités plus importantes pour les revendre ensuite au marché, générant ainsi une petite activité économique qui leur assure quelques revenus.
Palmiers à huile au Cameroun
La récente création d'une fabrique de savon est venue procurer des débouchés supplémentaires pour l'huile produite à Moya. Le pressoir communautaire est le fournisseur exclusif en matières grasses de cette savonnerie qui fonctionne sur un mode coopératif.

Liées à l'acquisition de la presse à huile, l'augmentation de la production ainsi que la mise en route de la savonnerie ont eu pour retombées immédiates l'extension des palmeraies et la plantation de nouvelles variétés sélectionnées.

Décisive pour l'avenir du village, cette redynamisation des activités locales permet aux jeunes adultes de trouver du travail à Moya, freinant ainsi l'exode vers la ville et le dépeuplement de la région.




Développement rural en Afrique : le projet Moya au Cameroun Soutien du Groupement des Femmes et des Filles de Moya
Votre participation



Production artisanale d'huile de palme au Cameroun



SOS Enfants recherche les fonds nécessaires au soutien des projets de l'AFEFIMO.

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous aussi participer au développement de ce petit village au Cameroun.

Par votre don en ligne, vous deviendrez ACTEUR de son essor économique et social et permettrez à la population, en soutenant les actions de ce groupement de femmes, de prendre en main l'avenir de son village.

Et ce projet deviendra le vôtre.







Actions SOS Enfants - le parrainage d'enfants, comment ? SOS ENFANTS

8, rue du Château des Rentiers
75013 - Paris
Tél : 01 45 83 75 56
Fax : 01 45 85 53 60


Association loi 1901 reconnue d'utilité publique

SOS Enfants Aider sans Assister SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants Offrir un avenir aux enfants du monde SOS Enfants pour un développement durable en faveur de l'enfance dans le monde SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants

SOS Enfants est membre de l'association fédérative La Voix de l'Enfant

Coordonnées bancaires : La Banque Postale - La Source
Compte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397 - BIC : PSSTFRPPSCE

Copyright SOS Enfants

Association humanitaire au service de l'enfance dans le monde Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajputer un favori sur Google