SOS Enfants et l'état civil au Burundi

Campagne d'inscription des enfants des rues
Sensibilisation des familles à l’enregistrement
des naissancesObjectifs du projet Action humanitaire SOS Enfants au Burundi





Campagne d'état civil
pour rendre aux enfants des rue leur identité
et sensibiliser les familles à l'importance de la déclaration de naissance.

Les objectifs

Le contexte

Mise en oeuvre et moyens d'action

Calendrier des activités





Campagne d'état civil : les objectifs Contexte général du projet actions au Burundi


SOS Enfants Campagne d'état civil en R.D. du Congo
Ce programme s'inscrit dans le cadre des activités de l'O.I.D.E.B. en matière de défense et de promotion des droits de l'enfant.

Réalisé en partenariat avec SOS Enfants, il a pour double but l’identification des enfants des rues de Bujumbura dont la naissance n’a jamais été enregistrée au niveau de l’état civil et la sensibilisation de la population sur l'importance de la déclaration de naissance auprès de l'administration.

Dans un premier temps, le projet prévoit d’assurer l’enregistrement des 251 enfants accueillis au sein de 8 foyers gérés par l’O.P.D.E. dans le cadre de ses missions de réinsertion d’enfants des rues à Bujumbura.

Par la suite, une campagne de sensibilisation sur l’importance de la déclaration des naissances sera menée dans trois communes de la mairie de Bujumbura choisies comme sites pilotes : Kamenge, Kinama, et Buterere.
Toutes trois sont des zones très démunies d’où sont originaires la plupart des enfants ayant trouvé refuge dans les rues de la capitale.
Une première tranche d'inscription portera sur un échantillon de 100 familles, destiné à valoriser l’action auprès de l’administration locale afin de faire pression sur les autorités et d'obtenir la gratuité de l'enregistrement des enfants au registre d'état civil.

Objectifs spécifiques :
  1. Identification et enregistrement des enfants des rues non inscrits à l'état civil,
  2. Recueil des données sur le taux d'enregistrement dans les trois communes pilotes,
  3. Collaboration avec l'administration en vue de faciliter aux familles l'accès à l'enregistrement et d'en obtenir la gratuité,
  4. Sensibilisation de la population des trois communes pilotes sur l'importance de la déclaration des naissances,
  5. Lancement d'une campagne d'information au niveau national par le biais d'affiches et de spots radiodiffusés et télévisés,
  6. Aide financière aux familles particulièrement démunies pour l’enregistrement de leurs enfants.




Le contexte général Mise en oeuvre et moyens d'action Campagne d'état civil au Burundi



La situation du Burundi s’est détériorée de manière gravissime en 1993, après l’assassinat du Président démocratiquement élu, Melchior NDADAYE.
Des massacres s’en sont suivis, au cours desquels des milliers de personnes ont été tuées alors que des milliers d’autres fuyaient vers la Tanzanie et le Congo.
Des camps de réfugiés et de personnes déplacées ont été mis en place sur les collines, chassant les habitants vers les rares villes du pays et les condamnant à une survie précaire.
Ces événements d’octobre 1993 ont plongé le Burundi dans une situation politique et socio-économique sans précédent, avec pour principales conséquences :
  • la paralysie totale des structures administratives existantes,
  • la destruction des infrastructures,
  • la désarticulation du système économique dans le pays,
  • la précarité des structures de l’Etat à tous les niveaux,
  • SOS Enfants Campagne d'état civil au Burundi
  • des massacres, des tueries et autres formes de violations flagrantes des droits de la personne humaine,
  • la pauvreté aiguë de la population,
  • la fuite des élites intellectuelles.

Les enfants sont les premières victimes de ce désastre.
Beaucoup sont devenus des enfants de la rue, ils errent dans la capitale, Bujumbura, et dans certains centres urbains du pays.

Orphelins, victimes de conflits familiaux ou rejetés par leurs familles, ils dorment à la belle étoile et tendent les mains à tout passant qui semble ne pas les voir.
L’insécurité généralisée dans la ville et ses faubourgs met en danger la vie de ces enfants et réduit la capacité d'intervention des organismes de défense des droits de l’enfant.

Phénomène agravant, ces enfants ne sont généralement pas inscrits au registre d'état civil et ne possèdent aucun papier, donc aucune identité.
En effet, la plupart des familles n’ont plus les moyens de subvenir à leurs besoins essentiels. Par ignorance ou par manque de moyens financiers, ils négligent certaines de leurs obligations.
Ainsi, les droits des enfants ne sont pas respectés et notamment le droit à l’inscription à l’état civil, qui est pourtant un droit fondamental.
Mais la population burundaise n'est pas sensibilisée à l'enregistrement des naissances et n'y accorde que peu d'importance.




Mise en oeuvre et moyens d'action Echéancier des actions Campagne d'état civil au Burundi



SOS Enfants Campagne d'état civil au Burundi

Ressources humaines

Les permanences d’accueil sont assurées de façon bénévole par des personnes membres des associations regroupées au sein de l'O.I.D.E.B.
Un avocat perçoit des honoraires pour les actions qu’il mène auprès de la justice.

Un animateur et un secrétaire de l'O.I.D.E.B. assurent le suivi des actions.


Ressources matérielles et techniques

L'O.I.D.E.B. met à disposition du projet un bureau d’accueil à Bujumbura ainsi que le support matériel et l'assistance technique nécessaires à sa réalisation.


Echéancier des actions

La première tranche du programme, qui consiste à inscrire sur les registres de l'état civil les 251 enfants accueillis au sein des foyers gérés par l'O.P.D.E., a démarré en octobre 2005.
La deuxième tranche, portant sur la sensibilisation de la population au niveau des trois communes pilotes se déroulera sur une année, à compter de janvier 2006.




Calendrier des activités En savoir plus Campagne d'état civil au Burundi


SOS Enfants Campagne d'état civil au Burundi

La régularisation d'inscription à l'état civil pour les 256 enfants des rues identifiés au sein foyers d'hébergement de l'O.P.D.E. a été effectuée en octobre 2005.

Tous ces enfants disposent à présent de papiers prouvant leur identité et les rétablissant ainsi dans un de leurs droits fondamentaux.


ACTIVITES PERIODE 2006
  J F M A M J J A S O N D
 Identification des enfants encadrés et non
 enregistrés à l'état civil
                       
 Rencontres avec les autorités des trois
 communes pilotes
                       
 Recueil des données sur le taux
 d'enregistrement
                       
 Organisation des réunions de sensibilisation                        
 Participation dans des réunions organisées par
 l'Administrateur
                       
 Production des affiches sur le droit à l'état civil                        
 Appui de 100 familles démunies                        
 Organisation d'une journée de réflexion pour
 chacune des trois communes pilotes
                       
 Production et diffusion de spots radiodiffusés et
 télévisés
                       
 Enregistrement des enfants identifiés                        


L'O.I.D.E.B. et l'O.P.D.E. se sont engagés, avec le soutien de SOS Enfants, à poursuivre dans les années qui suivent le recensement et l'enregistrement systématiques des enfants des rues à Bujumbura.

Si l'action de sensibilisation des familles au niveau des trois communes pilotes se révèle posisitive, il est prévu de l'étendre dès 2007 aux communes voisines ainsi que, de manière très progressive, à tous les centres urbains du pays.






Actions SOS Enfants au Burundi

Une maternité pour Kirundo
Construction de la maternité
Inauguration de la maternité
Suivi des naissances
Campagne d'inscription à l'état civil
Ateliers de formation professionnelle
Formation en menuiserie des enfants des rues
Les photos des enfants

Les archives : juillet 07 - janvier 07 - juin 06


Les partenaires : L'APECOS - L'OIDEB - L'OPDE





Actions SOS Enfants - le parrainage d'enfants, comment ? SOS ENFANTS

8, rue du Château des Rentiers
75013 - Paris
Tél : 01 45 83 75 56
Fax : 01 45 85 53 60


Association loi 1901 reconnue d'utilité publique

SOS Enfants Aider sans Assister SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants Offrir un avenir aux enfants du monde SOS Enfants pour un développement durable en faveur de l'enfance dans le monde SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants

SOS Enfants est membre de l'association fédérative La Voix de l'Enfant

Coordonnées bancaires : La Banque Postale - La Source
Compte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397 - BIC : PSSTFRPPSCE

Copyright SOS Enfants

Association humanitaire au service de l'enfance dans le monde Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajputer un favori sur Google