Enfants soldats démobilisés

Une réintégration durable
par l'octroi de concessions agricoles

Formation des jeunes démobilisés Action humanitaire SOS Enfants en RD du Congo

Butembo, Nord Kivu, RD du Congo


Pour la réinsertion des enfants soldats démobilisés à Butembo, en RD du Congo
Comme dans toute la région, le phénomène « enfants de la rue » a pris à Butembo, une ampleur particulière avec l'afflux de plus d'un millier d'enfants soldats démobilisés.
Désœuvrés, livrés à eux-mêmes, sans famille pour les épauler et bien souvent sans toit pour les abriter, ils sont venus augmenter le taux de délinquance déjà élevé de cette ville du Nord Kivu.

Leur terrain de prédilection est le marché central qu'ils sillonnent en tous sens durant la journée, à la recherche des petits boulots ou en train de mendier, et où ils s'installent la nuit venue, pour dormir à même le sol ou dans les maisons inachevées alentours.

Le plus souvent sans instruction, sans formation et sans aucune perspective d'emploi, les jeunes démobilisés sont un véritable vivier pour le banditisme et la délinquance.

En partenariat avec la LIDE, dynamique association intervenant dans la région de Goma/Butembo, SOS Enfants a mis en place un programme d'attribution de terres agricoles à ces jeunes démobilisés de Butembo pour permettre leur réinsertion par l'installation en milieu rural.
La LIDE assure aux jeunes démobilisés une formation de base, elle octroie à chacun cinq hectares de terre cultivable, leur fournit le matériel nécessaire et leur procure semences et intrants. Les jeunes peuvent dès lors cultiver à leur guise la parcelle qui leur a été attribuée, consommer leur production, vendre les excédents et assurer ainsi leur propre prise en charge.
Objectifs spécifiques du programme
  • Contribuer à la réduction du taux de délinquance en ville de Butembo,
  • Valoriser les capacités des jeunes démobilisés,
  • Aider les jeunes à parvenir à leur auto prise en charge,
  • Susciter l’exode urbain des désœuvrés pour développer les milieux ruraux.




L'installation des jeunes démobilisés en milieu rural Installation des jeunes démobilisés en milieu rural

Formation préalable


Pour la démobilisation des enfants soldats en RD du Congo Pour la plupart enrôlés très jeunes dans les milices ou les bandes armées, les enfants soldats ont quitté très tôt l'école, ils n'ont pratiquement pas d'instruction, aucune notion d'éducation civique et peu de références morales.
Pour garantir la réussite de leur réinsertion, une formation préalable est impérativement nécessaire.

Précédés par la communication d’informations générales sur le programme d'installation, trois grands thèmes constituent l’essentiel de cette formation :
  • Thème 1 : Education civique et morale,
  • Thème 2 : Auto prise en charge,
  • Thème 3 : Organisation du travail et la gestion d’une exploitation agricole.
Ces thèmes répondent aux attentes exprimées par les jeunes :
  • Apprendre les comportements à adopter dans la vie en société et dans le nouveau milieu d’installation,
  • Se préparer aux conditions de vie dans le nouveau milieu,
  • Se familiariser avec la notion d’association, de solidarité et de groupement,
  • Apprendre à s’organiser pour mieux produire.




Installation des jeunes démobilisés Installation des jeunes démobilisés en milieu rural

Installation des jeunes démobilisés
en milieu rural


A chaque saison culturale, 50 jeunes démobilisés sont sélectionnés sur la base de leur motivation et leur attitude durant la formation.

Distribution des intrants agricoles aux jeunes démobilisés Ils sont conduits dans la zone rurale de Musasa, à 50 km de Butembo, d'où ils rejoignent le site d'installation qui leur est destiné, à environ 3 heures de marche de là.

Ils y sont accueillis par les coutumiers, les chefs terriens et tous les villageois. Préparée à leur arrivée, la population se montre très favorable à cet afflux de forces vives au sein de leurs communautés décimées par la guerre civile.

La LIDE est l’interlocuteur des propriétaires terriens pour l'attribution des champs. Au nom des jeunes, elle s'acquitte de la redevance coutumière et s’occupe en corollaire de la délimitation des terres acquises en lopins de 5 hectares.

En attendant de construire chacun sa maison, les jeunes sont logés sous tentes par groupes de 10. Chaque groupe fait cuisine commune et se voit attribuer, en plus des ustensiles indispensables, une somme mensuelle de 100$ durant 4 mois pour assurer leur subsistance avant les premières récoltes.
Chacun des 50 jeunes reçoit une houe et une machette ainsi que les semences et autres intrants nécessaires. Ils commencent alors leurs travaux agricoles par des cultures à impact rapide, c’est-à-dire des cultures vivrières dont la production intervient après 2 ou 3 mois : haricots, riz, soja, patates douces, maïs, courges…

Durant la première année, les jeunes sont encadrés sur le terrain par l’agronome et l’assistant social de la LIDE et bénéficient ainsi d'une formation permanente. De plus, pour leur permettre d'aller vendre leur production en ville, les jeunes agriculteurs reçoivent un vélo par le biais d'un micro-crédit.




Installation des jeunes démobilisés Installation des jeunes démobilisés en milieu rural

Bilan provisoire et perspectives d'avenir


Installation des jeunes démobilisés A ce jour, deux promotions de jeunes ont été installées avec succès, l'une sur les terres de Sumbo, l'autre sur celles de Mangada.

La pleine réussite de leur réinsertion encourage SOS Enfants et la LIDE à poursuivre ce programme d'octroi de terres agricoles pour la réintégration des jeunes démobilisés de Butembo.

Dans ce cadre, la construction d'un centre de santé a été entreprise à Musasa pour offrir aux jeunes ainsi qu'à toute la population un accès aux soins jusqu'alors inexistant, susciter l'exode urbain et favoriser l'installation de nouveaux groupes sur les sites alentours.








Installation des jeunes démobilisés

Alphabétisation des femmes

Partenaires : La LIDE
Les MUSO
La LIDE et les MUSO




Santé
Le centre hospitalier de Lukanga

Etat civil
Campagne d'état civil
Rapport d'activité état civil
Formation des agents d'état civil

Scolarisation des enfants
Des écoles détruites lors des conflits armés
Construction d'écoles
Réouverture des écoles
L'école de Kirungu : un exemple concret





Faire un don pour l'alphabétisation




Actions SOS Enfants - le parrainage d'enfants, comment ? SOS ENFANTS

8, rue du Château des Rentiers
75013 - Paris
Tél : 01 45 83 75 56
Fax : 01 45 85 53 60


Association loi 1901 reconnue d'utilité publique

SOS Enfants Aider sans Assister SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants Offrir un avenir aux enfants du monde SOS Enfants pour un développement durable en faveur de l'enfance dans le monde SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants

SOS Enfants est membre de la Fédération La Voix de l'Enfant

Copyright SOS Enfants

Association humanitaire au service de l'enfance dans le monde Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajputer un favori sur Google