Rapport MEDICAP décembre 2003
Gérard Fayette - Fidolin ANDRIANASOLO

action de santé action Médicap dans les prisons malgaches
Les actions entreprises
dans les prisons du Sud-Est de Madagascar
juillet 2003 à décembre 2003


La deuxième partie de l'année 2003 a malheureusement permis de mettre en évidence l'état catastrophique de malnutrition des détenus dans les prisons de Mananjary et de Farafangana. Programme Médicap dans les prisons malgaches

En effet, nous avons eu à déplorer plus de 10 décès connus par nous en moins de trois mois dans la seule prison de Mananjary. Cette situation est inacceptable. La Croix-Rouge Internationale est intervenue pour connaître le taux de détenus malnutris en effectuant le B.M.I. (Body Masse Index). Cet index est calculé en divisant le poids par la taille au carré.

Parallèlement, lors de notre dernière mission, nous avons aussi examiné près de 1000 individus afin de connaître plus précisément les pourcentages du B.M.I.

Quelques chiffres et commentaires :

Les chiffres relevés par nous confirment ceux de La Croix-Rouge et mettent en relief un très grand nombre de détenus malnutris.
On peut dire malheureusement avec certitude, au vu de ces chiffres, que beaucoup d'entre eux décèderont rapidement et que d'autres ne seront pas assez résistants pour échapper au même sort !

Par ailleurs, le relevé fait apparaître à Farafangana une très grave anomalie relative à un taux de 90 % de prévenus pour 10 % de condamnés.
En effet, dans les deux autres prisons, on note un taux de 25 à 27 % de prévenus, taux déjà difficile à admettre ! Programme Médicap dans les prisons malgaches

Autre anomalie constatée, toujours à Farafangana, le premier semestre 2003 fait apparaître une augmentation inexplicable de la population intérieure : 214 au 20/12/02 et 354 au 28/06/03 !
Lors de notre prochaine mission de janvier, nous nous attacherons à prendre en compte tous les détenus de moins de 18 d'indice B.M.I afin d'effectuer un suivi précis de leur évolution.
Par ailleurs, la Croix-Rouge a prévu d'offrir deux repas par jour à chaque détenu, à partir de fin janvier, dans chacune des trois prisons et sur une durée de 3 à 6 mois.

Nous leur confierons des extraits foliaires de luzerne offerts par l'A.P.E.F. (Association pour la Promotion des Extraits Foliaires en nutrition) via SOS Enfants qui a pu effectuer un don d'une tonne de ce supplément nutritionnel afin d'aider au rétablissement des détenus malnutris.




Assainissement des conditions de détention Action au niveau de la santé


Programme Médicap dans les prisons malgaches En 2004, nous entendons faire appliquer une convention en vigueur, passée entre le Ministère de la Santé et l'Administration Pénitentiaire, énonçant dans son article 29 du décret n° 59-121 portant organisation générale des Services Pénitentiaires de Madagascar qu'une assistance médicale doit être prise en charge par l'Etat Malgache et cela dans chaque prison.

Ce sera une belle occasion pour mobiliser la fonction publique. Nous continuerons à dispenser les médicaments par nos intervenants. Du fait d'un problème de manque d'avion et d'un surcroît de fatigue, notre Docteur Fidolin n'interviendra plus à Fort-Dauphin que tous les 4 mois, sachant que la responsabilité de la santé de la prison a été confiée au Docteur Dominique, de l'A.C.P, qui intervient déjà sur place.



réinsertion sociale et professionnelle Assainissement des conditions de détention

Cette action concerne les douches, les latrines et les fosses septiques, ainsi que l'amélioration des dortoirs au niveau de chacune des quatre prisons.
Programme Médicap dans les prisons malgaches
Les circonstances n'ont pas encore permis l'humanisation de ces prisons.

Mais nous espérons que l'année 2004 verra enfin la réalisation complète du programme d'assainissement dans la prison de Mananjary et partielle dans celle de Manakara (douches et toilettes uniquement).




formation professionnelle Réinsertion sociale et professionnelle

Programme Médicap dans les prisons malgaches Alphabétisation :

Devant la quantité importante des illettrés, il nous a semblé opportun de développer l'alphabétisation en malgache. Les cours sont donnés dans les salles réhabilitées qui servent aussi de lieux de lecture. Une augmentation appréciable du nombre d'élèves a pu être constatée, due à la motivation des formateurs auxquels une indemnité est maintenant payée pour chaque cours prodigué.

Enseignement dispensé aux enfants des détenus :

A Farafangana, où nous intervenons au jardin pénal dans lequel vivent les familles des détenus, la case où s'effectue l'enseignement a été complètement rénovée et fermée par un cadenas. Elle accueille chaque matin 18 jeunes élèves sous la responsabilité de notre enseignant, Monsieur Damasi.

Support aux enseignements :

Les salles de lecture prévues également pour l'alphabétisation se mettent en place petit à petit. A Mananjary, la salle fonctionne parfaitement grâce aussi aux interventions attentives d'Ombline, nouvelle coopérante que nous remercions ici.
A Manakara et à Farafangana, les tables et les bancs devant équiper les salles sont en cours de fabrication.




effectifs des quatre prisons au 31/12/2003 Ateliers de formation professionnelle


Ateliers Femmes :

Les trois ateliers de broderie de Mananjary, Manakara et Farafangana "ronronnent" gentiment. Les deux premiers sous la responsabilité d'une formatrice et, pour Farafangana, sous celle d'une détenue de longue peine.

Ateliers Hommes :

Afin d'élargir l'apprentissage aux métiers manuels, il est prévu de mettre en place la formation à d'autres métiers que la forge, par un enseignement spécifique pour chaque corps de métier tel que la menuiserie, la ferronnerie et la tôlerie. Programme Médicap dans les prisons malgaches

Mananjary : Modeste Junior est maintenant définitivement installé, ayant créé son propre atelier de forgeron. Dans l'atelier construit par nos soins situé à proximité de la prison, il assure avec conscience l'enseignement de la forge à des détenus qui seront bientôt capables de devenir eux-mêmes formateurs.
Un détenu frappé d'une longue peine prendra en charge la formation en menuiserie pour laquelle l'outillage sera acheté prochainement.

Farafangana : Malgré les qualités évidentes de Modeste Gera, notre maître-enseignant grâce auquel nous avons pu créer les ateliers de Manakara et de Mananjary, nous avons été dans l'obligation de fermer provisoirement l'atelier de Farafangana. En effet, la collaboration qui aurait dû être effective avec l'administration pénitentiaire de la prison ne s'est jamais concrétisée et nous pensons que cette mesure permettra une réflexion positive pour sa réouverture future.

Manakara : L’atelier fonctionne bien. L'enseignement est maintenant pris en charge par l'administration pénitentiaire les jours où le nôtre n'est pas effectif, notre enseignant ne venant que deux matinées par semaine afin d'apprendre à fabriquer des outils qui seront utilisés dans les camps pénaux.



bas de page Effectifs des quatre prisons au 31/12/2003



VILLES Répartition des effectifs
à l'intérieur de chaque prison
TOTAUX
  EXT Total
Inter.
Hommes Femmes Mineurs Enfants
Bébés
 
Fort-Dauphin 195 278 251 17 8 2 473
Farafangana 271 396 377 12 5 2 667
Manakara 166 149 135 8 5 1 315
Mananjary 235 232 206 12 12 2 467

TOTAL

867 1055 969 49 30 7 1922




Actions SOS Enfants - le parrainage d'enfants, comment ? SOS ENFANTS

8, rue du Château des Rentiers
75013 - Paris
Tél : 01 45 83 75 56
Fax : 01 45 85 53 60


Association loi 1901 reconnue d'utilité publique

SOS Enfants Aider sans Assister SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants Offrir un avenir aux enfants du monde SOS Enfants pour un développement durable en faveur de l'enfance dans le monde SOS Enfants Parrainages d'enfants SOS Enfants

SOS Enfants est membre de l'association fédérative La Voix de l'Enfant

Coordonnées bancaires : La Banque Postale - La Source
Compte N° 35 838 30 H 033
IBAN : FR04 2004 1010 1235 8383 0H03 397 - BIC : PSSTFRPPSCE

Copyright SOS Enfants

Association humanitaire au service de l'enfance dans le monde Les nouvelles de SOS Enfants Partager sur Face Book Partager sur Twitter Ajputer un favori sur Google